Histoire

Le port de Hamilton

une histoire de fierté

Port de Hamilton célèbre 100 ans

Le port de Hamilton : Une histoire de fierté

Au début du vingtième siècle, le conseil municipal de Hamilton a reconnu qu’il ne pouvait plus gérer efficacement les propriétés du port. L’expansion rapide des secteurs commercial et industriel nécessitait la formation d’un organisme dirigeant distinct pour traiter les complexités croissantes de la gestion du port.



Le 1er avril 1912, une loi du Parlement a créé les Commissaires du port de Hamilton, et le 1er mai 1912, les trois premiers commissaires du port, George J. Guy, Hugh S. Wallace et William J. Clark, ont prêté leur serment professionnel. Le capitaine Guy a été élu comme premier président des commissaires, et le Times, le journal local, a loué cette sage décision : « Il est un vieux marin et un commandant de navire qualifié, puis il connaît probablement le port de Hamilton et ses besoins autant que quiconque », a-t-on écrit dans le journal.



L’achèvement très attendu du canal maritime Welland en 1932 a grandement stimulé l’expédition pour l’industrie de Hamilton. Prévoyant l’arrivée de gros navires des Grands Lacs et de navires de charge océaniques, les commissaires avaient déjà élargi et approfondi l’entrée du canal du lac Ontario au port de Hamilton. Dans le but de pouvoir accueillir les imposants navires de minerai et de charbon qui avaient désormais un accès direct aux eaux du port, Steel Company of Canada et Hamilton By-Product Coke Ovens ont construit de plus grands quais. Le résultat : entre 1929 et 1934, le tonnage total dans le port a doublé, passant d’un million à deux millions de tonnes par année, ce qui faisait de Hamilton le quatrième port le plus achalandé au pays, derrière Montréal, Vancouver et Toronto.



En 1951, les commissaires ont acquis des propriétés près du pied de James Street avec l’intention de construire un bâtiment administratif. Deux ans plus tard, ils ont réalisé leurs aspirations lorsque la pierre angulaire de la structure de béton de cinq étages a été dressée. Construit sur un terrain tout près du secteur riverain actuel, le bâtiment offrait une vue panoramique du port de son étage supérieur. Au fil des ans, ce beau bâtiment gris de premier plan, auquel un sixième étage a été ajouté en 1957, est devenu un point d’intérêt connu du secteur nord de Hamilton.



À l’ouverture de la Voie maritime du Saint-Laurent en 1959, le premier navire qui a remonté le nouveau réseau a accosté à Hamilton. Le tonnage de fret après la première année d’exploitation de la voie maritime était plus élevé à Hamilton que dans tout autre port canadien ou américain des Grands Lacs.


Le 1er mai 2001, l’histoire de 89 ans des Commissaires du port de Hamilton a pris fin discrètement, et la nouvelle Administration portuaire de Hamilton a vu le jour. Par coïncidence, on a ensuite découvert que l’Administration portuaire de Hamilton a été créée exactement 89 ans jour pour jour après que messieurs Guy, Wallace et Clark ont prêté leur serment professionnel comme premiers Commissaires du port de Hamilton.



Aujourd’hui, le port de Hamilton traite plus de 12 millions de tonnes de fret et accueille plus de 700 navires chaque année. Cela fait de lui le port canadien des Grands Lacs le plus achalandé.

Environnement
L’APH prend son rôle d’intendant responsable de l’environnement très au sérieux
apprendre encore plus

Communauté
Nouvelles à propos des partenaires communautaires de l’APH.
apprendre encore plus

Bénéfices économiques
L’infrastructure de transport essentielle pour plusieurs industries de l’Ontario.
apprendre encore plus

Laisser un commentaire